Comment choisir le bon hébergeur web ? Retour d’expérience

Hébergement Web

Aujourd’hui, je souhaitais apporter mon expérience à une question que je me suis mainte fois posée. Ayant commencé à travailler sur internet en 2002, il n’y avait pas autant d’hébergeur web qu’à l’heure actuelle. J’ai donc privilégié une entreprise française car mon bagage technique était léger et mon anglais approximatif. OVH était donc l’entreprise qui selon moi pourrait me permettre de monter mon projet et en cas de difficulté un ticket en français soumis au support me permettrait de me débloquer.

Avec les années de recul, heureusement que je n’avais pas créé une société pour développer mon projet et que je le finançais avec mes petites économies. En le développant le soir ou quand j’avais du temps, sans quoi, j’aurais été droit dans le mur. Pourquoi ? Le support était à la hauteur du prix, c’est à dire low cost. Il fallait attendre plusieurs jours pour avoir une réponse à un ticket. Certains CMS étaient souvent soumis à des restrictions des hébergeurs (petit clin d’oeil à ceux qui utilisaient Dotclear). Le temps de réponse n’était pas acceptable pour un professionnel, en tant qu’amateur cela m’agaçait mais je pouvais le supporter.

Place au second projet

Mon premier site voit le jour tant bien que mal et il vit sa petite vie depuis malgré quelques coupures occasionnelles. Pour mon second projet, je prends note de mes erreurs, j’avais un budget un peu supérieur et j’avais compris l’importance de l’hébergement web, je décide donc de casser ma tirelire et de prendre un hébergement chez un autre prestataire. J’avais lu pas mal d’articles qui mettaient en avant les performances et la rapidité de chargement des pages. Après quelques tests sur un WordPress, je déchante et je pars à la recherche d’un autre hébergeur.

Place aux tests

Les avis n’étant pas fiables, je décide de me faire mon propre avis et je regarde les hébergements utilisés par certains de mes confrères. Je shortliste trois hébergeurs en prenant à chaque fois des offres équivalentes et en montant des sites ayant les mêmes thèmes, les mêmes plugins afin d’avoir un comparatif valable.

Pour tester le chargement d’un site, je vous recommande : https://www.webpagetest.org, attention de bien tester deux sites similaires, un plugin différent peut totalement modifier les performances. Si pour des raisons économiques, vous ne pouvez pas monter différents sites chez plusieurs hébergeurs, voici un petit tips pour savoir qui est l’hébergeur en un clic, je vous recommande l’extension chrome IP Whois Flag : https://chrome.google.com/webstore/detail/ip-whois-flags-chrome-web/kmdfbacgombndnllogoijhnggalgmkon

Me concernant, deux hébergeurs se distinguent par les performances offertes par leurs solutions, je continue à monter d’autres sites chez ces deux hébergeurs et certains sites m’amènent à mettre en place des configurations DNS particulières pour utiliser des solutions d’email marketing.

Le support client, dernière clé de tri

Voila un facteur qui était prioritaire lorsque je me lançais et qui était passé à un second plan avec les années. Arrivant sur des projets plus complexes, quelle agréable surprise de faire appel au support de Planethoster. J’étais resté sur les délais de réponse d’OVH de 2006, avec PH j’obtiens une réponse quelques minutes après la création de mon ticket. Je me souviendrais longtemps de ce ticket, c’était Marc-André de Planethoster qui me répondait : “je peux modifier les entrées DNS pour que vous puissiez utiliser votre outil. Merci de me confirmer que vous m’autorisez à les modifier ?”. Je lui réponds oui d’accord et 20 minutes après tout était fonctionnel, j’étais bluffé.

Vous l’aurez compris, aujourd’hui je ne travaille plus qu’avec Planethoster pour les raisons mentionnées ci-dessus mais aussi pour beaucoup d’autres petits points qui se résumeraient à leur esprit précurseur. Le certificat SSL “Let’s Encrypt” est disponible depuis décembre 2015, chez OVH il est arrivé mi 2017, c’est ça pour moi un esprit précurseur, toujours être à l’affut de la dernière technologie et en faire profiter à ses clients (sans augmentation des consommations ;).

Idem le Cpanel, c’est pas un petit plus. Je ne le connaissais pas avant d’être client PlanetHoster et ça m’a changé la vie pour les raisons suivantes : créer des dizaines de compte emails en quelques secondes, créer un WordPress en trois clics sans avoir à créer une base de données, pouvoir créer de nombreuses bases de données, comptes FTP pour des collaborateurs, etc. Un dernier tuyau pour la route, si vous avez besoin d’héberger plus d’un nom de domaine et que vous avez besoin d’avoir différentes IP, je vous recommande leur multi-world.

En conclusion, je suis très heureux d’avoir osé aller voir ailleurs et si vous n’êtes pas satisfait de votre hébergeur, je ne peux que vous conseiller d’en essayer un autre. Bien sûr, je vous recommande PlanetHoster, car tout se passe très bien depuis 6 ans. Et si malgré mes conseils, vous doutez alors vous avez les cartes en main pour trouver votre bon hébergeur.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.
Merci de ne pas utiliser de code HTML dans votre commentaire. <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>